Relâchements du corps

Relâchement cutané du corps: comprendre ses mécanismes et y remédier

Avec le temps, suite à des variations de poids, après des grossesses ou encore à la ménopause, la peau se relâche : manque de tonicité, perte d’élasticité ou encore déplacement de certains volumes graisseux. Certains lasers permettent de tonifier et retendre la peau, et peuvent être combinés à la cryolipolyse en cas d’amas graisseux localisés associés.

La peau perd de sa tonicité et de son élasticité, ce phénomène s’accompagnant souvent d’une mauvaise circulation sanguine. Elle s’affine et s’affaisse notamment du fait de la diminution des fibres de collagène et d’élastine, avec déplacement de certains volumes graisseux.

On observe les relâchements cutanés du corps au niveau de l’abdomen, des fesses, des cuisses, des seins, du cou ou encore des bras.

On dispose de techniques éprouvées pour retendre la peau, qui peuvent être associées à la réduction des graisses par Cryolipolyse, Lipolyse laser ou Lipo-aspiration chirurgicale :

. Au tout premier plan, la Retension au laser fractionné, qui réduit la surface de peau en excès en éliminant de minuscules colonnes de tissu cutané; cette technique induit également un puissant « effet collagène » qui permet de redonner de la densité et de la tenue à la peau, dans toute son épaisseur ; l’effet est particulièrement intéressant dans le cas d’une peau « fripée » (abdomen, face postérieure des bras par exemple), ou présentant des vergetures ou autres défauts de surface de la peau, car il y a également un effet lissant . Le traitement nécessite 3 à 5 séances, avec des suites très modérées.

. Retension par la radio-fréquence, qui utilise un courant électrique pour provoquer par chauffage une rétraction de la peau, mais sans effet sur la surface de la peau. Mais cette technique nécessite un très grand nombre de séances (au moins 8), longues et avec des résultats très inégaux.

. La Chirurgie, avec section de l’excédent de peau, qui est très efficace mais bien entendu plus invasive.